J-16

CaptureUn rêve qui devient réalité ! Dans 16 petits jours j’animerai mes ateliers au sein d’un café poussette. Les bébés, les parents peuvent participer… autant à la lecture des histoires qu’aux ateliers spécifiques sur la parentalité…

Je vais préparer mes fiches à partir de demain, faire une présentation power-point et préparer la com’ autant dans les librairies que les cours de récré, etc… ça avance doucement mais surement.

Les nouvelles sont positives également côté santé, je marche maintenant entre 2000 et 5000 pas par jour (il y a 1 mois je faisais tout juste 210 pas), le rééquilibrage alimentaire suit…

La création de l’association est en cours, j’ai réussi à avoir tous les éléments concernant la fiscalité, l’assurance, la création, la composition et les réunions obligatoires… bref, y a plus cas….

 

Ce n’est en fait que le début

20 avril, ma formation en coaching psychologie positive est terminée, mais à y réfléchir quelques secondes, ce n’est en fait que le début… Passionnant, enrichissant humainement, grandissant… ces semaines, ces mois m’ont amené bien plus que je n’espérais.

Et chose étrange, cela m’a rapproché de ce qui me semblait interdit, l’enfant.

Cet enfant que je ne peux avoir, qui m’a éprouvé lorsque je l’ai perdu, je l’ai retrouvé, ici, au gré d’un chapitre, de quelques lignes. Curieuse, j’ai suivi pendant une semaine une formation dans la formation.. et j’ai trouvé l’incroyable complexité/simplicité de l’enfant.

Passionnant de découvrir une nouvelle éducation, une nouvelle approche de l’adolescence, gymnastique de l’esprit pour concevoir cette éducation « hors normes ».

J’ai apporté à mes ateliers de formation une assurance, une envie de partager cela avec une énergie décuplée. J’attends juin avec impatience. Cet enfant que je me suis interdit il y a plusieurs années maintenant, je le retrouve, ici, dans ce qu’il a de plus passionnant, son envie d’apprendre, de grandir, sa curiosité, son innocence, son intelligence, ses émotions, etc…

Je dois faire un mémoire pour valider ma certification. Je le ferai sur ce thème, inépuisable. Maintenant, quand je croise ses petits bouts dans la rue, j’ai un autre regard et nos yeux s’entremêlent… des sourires, des petites mains tendues.

La porte s’ouvre sur cet univers.