Origami & Co

Dans quelques jours j’aurai en face de moi des petites bouilles, je leur raconterai des histoires, des contes, des chansons… Pour l’inauguration, des tables de fêtes. Je ne pourrai pas être à mes deux ateliers en même temps, donc je donne la priorité aux enfants, origamis en préparation pour la déco et aussi pour raconter des histoires à partir d’un de leurs mots…

Je cherche aussi une mascotte pour Ozen, pour l’association. Une peluche ? Une marionnette ? Un hibou porte-bonheur ?

Pour l’inauguration Ozen sera aussi représenté, quelques pages du site et des réseaux, des extraits de lectures et la description détaillée de quelques ateliers. Puis je prendrai le temps de papoter avec les uns et les autres.

Plus les jours passent plus je me dis que je vais dans le vrai, dans le concret, dans ce qui me porte depuis mon enfance, aider. Mais plus l’aide enfantine pour être une enfant sage, plus l’aide professionnelle au service des gens dans les organismes publics/privés. Plus cette aide pour ne pas s’aider soi-même, non…

Une aide bienfaisante, pour partager ce qu’il y a de bon en l’être humain, pour rendre, à ma portée, le monde un peu plus meilleur… et puis pour apprendre moi-même, se nourrir de l’autre.

Une mascotte…

Cocooning & pep’s

Pour finaliser la déco de la pièce à vivre, le salon doit être à la fois douillet, chaleureux et habillé d’ une note de pep’s.

Les rideaux bleu clair – entourer les lés de papier d’une peinture rappelant la couleur des rideaux. Deux canapés dans les « gris clair » avec des coussins et des plaids …. Ajouter quelques bougies sur les tables rondes.

Pour le tapis ? Je ne l’ai pas encore trouvé. Cela fonctionne au coup de coeur…. Il y en a bien un façon tricot à Maison du monde mais je lui prédit une courte vie avec deux chatonnes….

Verre & souffle d’air

15138310_1822685277947895_7539802357921112785_o

Artissim 2016 – Lorsque l’on  passe les portes du palais des congrès, les matières et les couleurs nous propulsent de suite dans un autre univers : celui d’artistes, d’artisans, de créateurs, d’alchimistes.

Je me suis arrêtée vers l’une de ses artistes, Céline Le Hein. En fait, je n’ai pas pu voir grand chose tellement de gens étaient là en admiration devant ses bouquets de verre. Aériens, légers, presque comme des équilibristes ses bouquets colorés !

 

Je décide de repasser un peu plus tard et je la retrouve seule. Je lui donne la description de la pièce à vivre et nous nous donnons finalement rendez-vous à la maison.

Ses créations lui ressemblent. Tout à la fois légères, pleine d’humour et « dans l’intime » à ressentir, à imaginer … Elle me parle un peu de sa vie, de son parcours. Un chemin détonant.

J’espère pouvoir me rendre à son atelier d’ici quelques jours pour habiller l’un des murs de la chambre de sa peinture ou de l’une de ses créations.

Que faire ?

Avant toute chose, pour la première fois de ma vie j’ai souhaité avoir mon « chez moi ». Un univers dans lequel je devrais, sans doute, passer des mois sans pouvoir aller travailler.

Autant qu’il soit douillet, chaleureux, accueillant et avec quelques pointes acidulées ! J’ai fais appel à une décoratrice pour avoir des idées. Le résultat ?

Une pièce à vivre comprenant un espace canapés dans les gris et bleu clair avec quelques lés de papier peint « tiges de fleurs colorées ». Une partie salle à manger plus pep’s au style scandinave mélange de bois blanc/orange et formes rondes.

Une bibliothèque, seule meuble car les pièces sont aménagées de placards muraux !

Coussins, tapis, plaids, bougies, des plantes, quelques fleurs…. Un chat, puis deux….

Installée.

Au final, je m’y sens bien le côté pétillant égaie les soirs d’hiver et les canapés douillets réchauffent l’atmosphère.

Mais encore. Je ne peux travailler pour le moment. Il faut donc s’occuper. Visiter, recevoir les amis d’autres régions et d’ici.

Septembre 2016, bon j’avoue que je commence à avoir les pieds qui s’impatientent. J’ai envie de reprendre un peu le chemin du travail ne serait ce qu’à mi-temps, qu’en télétravail.

Malheureusement ma santé fait des siennes pendant ses 6 derniers mois de l’année. Je dors plus de 14h par jour. J’ai pour la première fois de ma vie des douleurs dorso-lombaires et au final j’attrape juste avant les fêtes une bronchite (allergie) qui me tiens alitée depuis 9 semaines ! Epuisée, sans force.

J’ai toutefois pris contact avec deux associations pour éventuellement participer à leurs priorités, si toutefois je correspond au profil recherché !

Doucement mais surement….