Shopping !

bon-cafe-500x334Ce mot ne fait pas partie de mon vocabulaire, ou si peu… j’ai eu comme un besoin d’air après ses semaines et ses mois alitée. Je devais aller juste à côté de chez mois mais 3 actes manqués m’ont finalement fait prendre le bus pour le centre ville.

 

 

J’ai commencé par mes courses bio en oubliant l’essentiel (les graines germées !!!) avec des papotages de personnes que je côtoie uniquement dans ce magasin… livraison demain ! Passer chez The traiteur pour le plat de demain midi, une tarte chèvre épinard tomates « maison ». J’ai ensuite dévalisé la librairie en livre vegan et saga historique. Mon sac à dos à commencer à se faire sentir.

Entre chaque magasin je respirais humais les parfums alentour ! Bon le jour est plutôt mal choisi puisque nous sommes lundi et que le lundi tout est fermé mais j’ai pu retrouvé le parfum du pain frais et bio et quelques autres bien apprécié.

Je me suis saoulée, enivrée de ce soleil… A oui grande nouvelle, en ce moment le soleil fait des apparition plus que remarquées, ils annoncent même au delà de 25° pour la semaine !!! Peu de monde dans la ville mais c’est aussi bien !

Puis je me suis installée au restaurant choisissant une salade avec saumon, crevettes, et autres délices frais, deux boules de glace en dessert… la fatigue est revenue mais je suis si contente de trouver la force physique de pouvoir sortir dans ses moments compliqués côté santé.

J’ai prévu une sortie à la plage, une balade un matin très tôt et y prendre peut être mon petit déjeuner en terrasse… téméraire je suis 🙂 et également de ressortir chaise pour le jardin même pour quelques jours… une courbette de printemps qui se mérite, ses rayons de soleil. Je suis assoiffée.

Ses heures de répit qui comptent …. pas à pas, souffle après souffle.

 

Nouvelle pause

Il me reste le travail…. un nouvel arrêt de travail. Mon corps refuse d’aller plus loin. Il faut que je me repose. Ce que je fais pendant l’été. Je m’intéresse à la déco des appartements. Sans raison particulière, comme cela. J’apprends et me passionne.

Visite du médecin du travail : Inaptitude.

Au bout de 22 ans de travail, je dois m’arrêter. Mon invalidité monte d’un cran. Et moi je suis soudainement perdue. Du jour au lendemain, stop.

Au bout de quelques semaines je me dis que je peux aller vivre ailleurs qu’à paris. J’ai besoin de me ressourcer ailleurs, j’ai besoin de calme, de tranquillité.

 

Lorsque je faisais de la sophrologie j’imaginais être sur un cheval sur la plage…. et pourquoi ne pas partir en Bretagne…. Loin…

De fil en aiguille, je me retrouve ici, en Bretagne, avec de l’air à plein poumon. Une nouvelle maison, une belle déco 🙂 et un bien-être infini….

Les signes s’étaient mis bout à bout pour venir ici ….. dans quel but ? Je ne sais pas. Me reposer ? Prendre ENFIN le temps de vivre ? Partir sur d’autres bases ? Un nouveau métier ?

 

Il me reste la vie entière pour le découvrir.