Petite voix…

Il y a une heure à peine, j’ai entendu sa petite voix me dire bonjour et mon prénom avec une telle joie !  Elle me dit qu’elle se trouve dans la salle des repas avec les autres. De sa petite voix, toute  petite. Je lui pose quelques questions et elle me répond, comme une enfant, d’une seconde à l’autre amusée puis fatiguée par ce jeu.

Je lui propose d’arrêter là notre conversation pour qu’elle soigne son mal de tête, elle approuve et me dit « au revoir » avec un autre prénom…

Je sais à cet instant qu’elle est maintenant ailleurs. Je le ressens à des centaines de kilomètres loin d’elle. Elle redevient l’enfant que je n’ai jamais connue, elle n’a jamais été aussi gentille avec moi. Me raconte sa maman alors que c’était son sujet tabou.

Putain d’Alzheimer et, en même temps, il est peut être préférable qu’elle oublie…

Je ne sais pas ce qu’il y a après, ce que nous devenons s’il y a un paradis, une autre vie parallèle, une réincarnation… mais je la lui souhaite meilleure.

 

 

Le nôtre m’est précieux…

563510_338069922943602_1471183930_nNous n’avons jamais été proches…. euphémisme.
Et puis je me suis rapprochée, plus sage et plus légère qu’avant, je suis devenue. Notre pardon sans mots… dans ses conversations telephoniques incroyables de ses deux dernières années.
Nous n’avions jamais partager cela, ces moments là, ces fous rires.1 heure sans heurts.
Tu perds la mémoire peu à peu… La maladie t’enveloppe. .. Tu en es consciente encore un peu… La colère pour certains, ton rire pour moi… Il aura fallut attendre une quarantaine d’années.
Ç est bien que la maladie te fasse oublier certaines années, c’est mieux ainsi de ne plus porter, de ne plus subir et faire subir. Mais j’aurais tant encore voulu partager. Encore.
Le temps ne se rattrape pas, il se vit pleinement, chaque instant.
Le nôtre m’est précieux. Ta fille.

Septembre

409622_351368221613772_1656222841_nSans en avoir l’air, je me suis mise dans ma bulle ces deux dernières semaines, bien au-delà du temps d’adaptation de Teness (3ème cat à la maison). J’ai eu besoin de ce temps pour moi avant de me lancer dans cette rentrée qui s’annonce chargée.

Je suis plus qu’en retard dans mes cours et vais devoir mettre les bouchées doubles pour finaliser cette deuxième sessions de cours qui est finie (pour les autres) depuis début août. Puis le mémoire…

Et le côté médical entre kinésithérapie, rendez-vous à Kerpape pour un suivi, la reprise de la marche et du rééquilibrage.. oui j’ai mis un peu tout cela entre parenthèse et je ne suis pas très à l’aise avec cette parenthèse justement. Cela va me demander une implication plus importante mais nécessaire…

Côté association, la reprise doit aussi se faire en douceur… je vais demander des ateliers supplémentaires et prendre contact avec les personnes qui souhaitent m’aider financièrement. Et oui les rencontres sont parfois jolies et empreinte de synchronicités… un sympathique couple m’a proposé de prendre contact avec leur groupe pour bénéficier d’une aide puisque je fais du bénévolat dans le domaine de l’éducation. Après recherches, c’est totalement reconnu et loin d’être un groupuscule obscur… Un nouveau challenge, de nouvelles rencontres ! Happy je suis !

Et puis il y a une autre facette que j’intègre peu à peu… la famille (ou ce qu’il en reste) fait face à la maladie de mamie… une grand-mère pour les petits enfants qui est atteinte de la maladie d’alzheimer. Une nouvelle épreuve qui nous rapproche ma soeur et moi pour un temps, un temps seulement. J’ai d’ailleurs appris, lors d’une communication téléphonique qu’il y avait un 8ème petit enfant… sans en apprendre davantage…

Ainsi tout se mélange, le positif comme les choses brouillonnes, certains rendez-vous me paralyse et je les repousse (dentiste) mais mon corps n’en peux plus de cette peur …. il va falloir faire preuve de courage….

Un « namoureux » ? Pas pour le moment, là aussi je laisse la part belle aux rencontres mais ce n’est plus mon intérêt premier, je dirai même qu’il est bien en fin de liste … autre chose dans la tête….

J’attaque le dernier semestre « Pôle emploi » ensuite je ne ferai plus partie de leurs abonnés….. je vais aussi travailler là-dessus après ses quelques semaines de pause…

Ce n’est plus de la routine, ce n’est plus des projets ça se concrétise tout cela au milieu d’un monde qui « s’enchaîne ». Il faut garder espoir en chacun de nous. Et vivre le moment présent… chaque instant.

Belle rentrée !