Prendre du recul

En ce moment je prends du recul sur tout et tous : les diagnostics médicaux sont tombés : ostéoporose, arthrose, une maladie génétique de plus au niveau du dos et la maladie de naissance. Mon corps n’est que douleur.

A un tel point que j’ai ENFIN réagit à ne plus subir mais agir en conséquence pour limiter cet incendie dans mon dos, mes membres. J’ai pris contact avec une prof de Qi Gong, il est question d’équilibre, d’énergies, du corps, de la terre (ancrage), bref, tout ce dont j’ai besoin pour retrouver un corps moins chargé négativement.

Les cours seront en octobre, d’ici là je vais m’instruire sur le sujet. Le point positif est que je peux réaliser les mouvements assise ou (plus rarement) debout. Je vais m’initier en douceur.

Mon alimentation est aussi à surveiller, pas la quantité, je mange 4 à 5 fois moins qu’avant (surtout en période de stress) mais en qualité. Il faut que je sois attentive à la diététique TAO et surtout au QI des reins qui agit sur l’ostéoporose.

C’est étrange comme tout se développe soudain, je suis toujours surprise agréablement par ses synchronicités qui se développent plus intensément par période. Ma famille ne s’inquiète pas et ne demande aucune nouvelle, mes amis proches sont là.

Toutefois c’est surtout une nouvelle étape que je dois commencer seule puis accompagnée par la suite une fois que tout cela sera bien en route.

Cancer, ostéoporose, génétique, douleurs, j’espère non je souhaite que ses mots ne fassent plus partie de ma vie dans quelques mois, quelques années.

Les médicaments en cours me calment une partie du corps pour me détruire une autre. J’espère pouvoir éviter la chimiothérapie et ne combattre qu’en apaisant mon corps de manière naturel.

Côté association Ozen, j’ai mis en suspens les ateliers enfants pour le moment, quelques semaines. En revanche les accompagnements individuels se font en modelant le planning selon la santé du jour.

Si je n’étais pas si sereine et si je n’étais pas ici je ne sais pas comment je réagirais face à tout cela. Mais ici, maintenant, aujourd’hui, je suis bien. Je fais confiance en cette vie pour m’apporter, chaque jour, ce bien-être et ses rencontres bien souvent chaleureuses.

En cet instant, les 3 cats dorment paisiblement, l’une sur le fauteuil, l’autre sur le canapé et l’une sur l’arbre à chat… c’est aussi cela l’important.

 

Source : http://www.ladietetiquedutao.com/osteoporose.html

Connaître l’horloge biologique de nos organes peut aider à rétablir notre rythme biologique !!

"Mon modèle de vie healthy"

Bonjour à tous et à toutes 🙂

Voici , un article que j’ai récemment découvert sur www.authentico.fr et que je trouve très intéressant pour rééquilibrer votre corps et surtout pour prendre soin de vos organes …. Manger en respectant son corps et son énergie , j’ai fait également un test pour savoir mon dosha : si j’étais Kapa , Vata ou Pitta …. Visiblement , je suis Vata …

Les doshas : Dans notre corps , les cinq éléments ( air ,éther, feu, eau, et terre ) se transforment en éléments biologiques regroupés sous forme d’énergies ou d’humeurs appelées doshas …

psx_20180301_15170678499168.jpg le régime ayurvada  de Guy Trédaniel

Insomnies ? Du mal à se réveiller ? L’horloge biologique découverte par la médecine chinoise peut aider à rétablir naturellement son rythme biologique.

schéma horloge biologique


UNE SCIENCE MILLÉNAIRE

Il y a longtemps, la médecine traditionnelle chinoise (MTC) a découvert que le corps fonctionne selon une “horloge des organes”…

View original post 1 422 mots de plus

Boomerang

Une amie m’a dit que mon travail de coaching prenait le pas sur ma vie « tout court ». Que j’aidais toujours autant mais qu’à la différence d’avant j’avais une envie encore plus importante de « sauver le monde » d’une manière positive.

« Cela fait partie de ta personnalité et nous t’aimons ainsi. »

J’ai pu me rendre compte, tout récemment, qu’à vouloir bien faire, il est possible de mal s’y prendre et de faire encore plus mal.

J’ai blessé une amie au plus profond sans m’en rendre compte, je souhaitais aider cette personne. Elle, en particulier, parce que j’ai un attachement  pour sa personnalité forte, pleine d’humour et d’humeur !

Je n’ai pas vu arrivé sa violence, sa colère, sa blessure. Elle a raison j’ai sans doute été aussi violente dans mon optimisme à son encontre, je l’ai « bousculé ».

La violence de cette personne m’a fait réfléchir sur mon parcours d’accompagnatrice. Et sur le fait que la douceur peut parfois être plus porteuse que l’optimisme.

 

 

Petite voix…

Il y a une heure à peine, j’ai entendu sa petite voix me dire bonjour et mon prénom avec une telle joie !  Elle me dit qu’elle se trouve dans la salle des repas avec les autres. De sa petite voix, toute  petite. Je lui pose quelques questions et elle me répond, comme une enfant, d’une seconde à l’autre amusée puis fatiguée par ce jeu.

Je lui propose d’arrêter là notre conversation pour qu’elle soigne son mal de tête, elle approuve et me dit « au revoir » avec un autre prénom…

Je sais à cet instant qu’elle est maintenant ailleurs. Je le ressens à des centaines de kilomètres loin d’elle. Elle redevient l’enfant que je n’ai jamais connue, elle n’a jamais été aussi gentille avec moi. Me raconte sa maman alors que c’était son sujet tabou.

Putain d’Alzheimer et, en même temps, il est peut être préférable qu’elle oublie…

Je ne sais pas ce qu’il y a après, ce que nous devenons s’il y a un paradis, une autre vie parallèle, une réincarnation… mais je la lui souhaite meilleure.

 

 

Labradorite

Ce n’est pas une maladie, mais ceux qui s’intéressent à la lithothérapie (pierres) la connaissent car c’est l’une des  plus appréciées et pour cause.

Elle travaille sur les énergies négatives, elle est une barrière aux énergies négatives et permet également de se calmer. C’est une pierre aux reflets bleu/vert/doré. Magnifique !

Fatiguée, éreintée, je commence à changer de caractère et ne chante plus, une analyse de la situation m’oblige à prendre une décision, ma nouvelle amie absorbe toute mon énergie et m’irrite.  Je ne pense pas que cela soit volontaire mais je dois agir vite. Je lui ai fais comprendre qu’elle devait rentrer chez elle même si nous n’avions pas terminé notre travail en commun. Elle a laissé la plupart de ses affaires. Je les ai réunies et lui ferai comprendre demain (pendant son court passage) qu’elle devra les reprendre.

Ce matin je me suis réveillée très tôt avec une impression d’étouffement et d’alerte. J’ai tout de suite eu le besoin d’aérer, toutes les pièces. L’énergie de cette amie s’est imposée, notre travail et vie commune, pour le travail, ses dernières semaines. Je dois agir !

Une fois le ménage fait, les objets réunis j’ai décidé d’aller en ville pour un rendez-vous, je me suis rendue auparavant dans un magasin de pierres dans lequel j’ai trouvé cette pierre, qui m’a été conseillée. Je l’ai choisi en bijoux et en pierre posée.

Dans ce magasin, la propriétaire m’a proposé de m’amener de la sauge fraîche à faire sécher et à faire brûler dans toutes les pièces. Les rencontres ne se font pas par hasard. Dans le même temps j’ai fais connaissance d’une personne avec une bonne énergie qui souhaite que l’on se reparle plus avant…

Voilà finalement une journée en bonne énergie, je « revitalise » la pierre et demain je la porterai pour sa venue.

https://www.pierres-lithotherapie.com/labradorite-proprietes/

 

 

 

 

Etrange…

428551_338071892943405_734947267_nCe que je vis actuellement est étrange. Bien dans mes baskets, claire dans ma tête, je me sens libre d’avancer, de laisser venir les choses, les événements. De beaux cadeaux de la vie m’ont été offerts ces derniers mois, pour certains je n’ai pas ouvert la porte. « Quelque chose » me retient, une intuition, un 6ème sens, une alerte… quelque soit le nom que cela porte je ne me suis pas lancée.

Mais ce que je vis actuellement est assez étrange. Une « amie » m’a proposé de rencontrer sa meilleure amie, de l’aider dans la rédaction d’un livre. J’accepte avec plaisir. Depuis l’étrange fait partie de mon quotidien.

Certes elle est agréable, cultivée, autant stressée que pétillante, mais l’important n’est pas là, l’essentiel. Cette personne c’est moi dans toute sa douleur, sa perdition et sa déroute. Elle dit mes mots, vis ma vie, se relève tant bien que mal de mes douleurs passées, semble surmonter aussi mal que possible les marasmes d’un couple parentale déséquilibré. Une mère étouffante et qui ne porte que le nom de mère, un père malade et dans sa bulle.

Ce que j’ai vécu elle le vit. Peut-être pire, peut être autrement. Je me lis, me découvre il y a des années de cela. J’essaye de ressortir le positif, les encouragements mais en fait les mots qui viennent sont peut être plus cruels que nécessaires. Je la mets face à sa réalité, je l’éprouve tout en la soutenant. Je suis intransigeante, tout en la soulageant de mon mieux. Je lui serine qu’il ne faut attendre rien de personne pour ne pas être déçue et que les événements bienheureux qui entrent dans sa vie seront ainsi comme des cadeaux.

Elle est ici depuis près de deux semaines, je la nourris, je la loge, elle a compris mon fonctionnement et mon ordre. Elle s’étale, je la reprends. Verbalement je durcis le ton lorsqu’elle semble s’évaporer. Nous rions, elle m’ouvre son univers d’artiste, la peinture.

Qu’allons-nous devenir mon double et moi ? C’est étrange de se voir comme dans un miroir. De se voir en perdition et en même temps son intelligence la maintien hors de l’eau. La noyade ne sera pas mais elle boit la tasse régulièrement. J’ai l’impression de faire du coaching (à l’envers) intensément.

Les rencontres ne se font pas par hasard. Je suis sûre que notre amie commune « sait ». Qu’elle devait nous rapprocher. Qu’elle devait nous dresser l’une devant l’autre pour que je puisse la soutenir.

De mon côté, par moments, je me dis que ça doit être vite fini que je ne tiendrai pas longtemps et en même temps j’ai l’impression de me nourrir. Je ne sais pas de quoi mais quelque chose me porte. En tous les cas je peux voir le trajet que j’ai fais jusque là… je peux réaliser combien je suis heureuse maintenant et combien de portes se sont ouvertes pour en arriver là où j’en suis…

Peut être l’écrirais je ce livre. Peut être en tous les cas, en sa présence, je m’en ressens la force, l’urgence et l’impression que cela se fera. Ferons-nous du coaching à 4 mains ? Poursuivra t’elle sa route seule ? Je n’ai aucune de ses réponses. Le temps nous le dira. Il faut que dès la semaine prochaine, je retrouve mon ordinaire. Je lui ai dis que je lui consacrais du temps jusqu’au 15. Par la suite partira t’elle, retrouverais je ma « liberté », mon « chez moi » ou me manquera t’elle ? Je ne sais mais demain est un autre jour.

Je vis seulement cet étrange et une partie de moi pense au fait que j’ai du vivre d’autres vies, que nous avons dû déjà nous rencontrer. Que cette rencontre n’est pas anodine. Est ce cohérent, réel, un jeu de la vie ? Je ne sais mais en tous les cas ce passage est loin d’être anodin.

L’étrange me porte, lui laisserais je prendre sa place, m’envahir et suivre une autre route ? Vous feriez quoi vous ?  🙂

Le nôtre m’est précieux…

563510_338069922943602_1471183930_nNous n’avons jamais été proches…. euphémisme.
Et puis je me suis rapprochée, plus sage et plus légère qu’avant, je suis devenue. Notre pardon sans mots… dans ses conversations telephoniques incroyables de ses deux dernières années.
Nous n’avions jamais partager cela, ces moments là, ces fous rires.1 heure sans heurts.
Tu perds la mémoire peu à peu… La maladie t’enveloppe. .. Tu en es consciente encore un peu… La colère pour certains, ton rire pour moi… Il aura fallut attendre une quarantaine d’années.
Ç est bien que la maladie te fasse oublier certaines années, c’est mieux ainsi de ne plus porter, de ne plus subir et faire subir. Mais j’aurais tant encore voulu partager. Encore.
Le temps ne se rattrape pas, il se vit pleinement, chaque instant.
Le nôtre m’est précieux. Ta fille.