Ce moment où…

pexels-photo-1061140.jpeg
Photo by Miguel Á. Padriñán on Pexels.com

Il y a 3 secondes, j’ai arrêté le temps ! Regardé cet écran et juste à côté une petite chatonne qui vient se pelotenner entre l’ordinateur et moi… Elle me fait un bizzzzzzou et se rendort, confiante.

En ce moment je suis riche de rencontres entre mes coachings, les interviews pour le journal et mon univers « coaching » qui reprend de plus belle.

Mais ce moment où…. ses petites pattes emprisonnent les miennes, l’ordinateur attendra… je reviens « aux petits riens, à l’essentiel… ». A ce qu’une respiration s’accélère ou s’arrête…

Confiante, elle me montre son ventre, oui, l’ordinateur attendra…

C’est reparti !

cropped-14572368_1192405260805792_7643535229692234193_n.jpgMoi qui aimait tant l’hiver pour le cocooning et le temps suspendu qui permet au corps de se reposer, ses derniers mois ont été pourtant loin d’être très cool côté santé.. Mais ils sont vite oublié, je reprends un peu chaque jour de l’énergie (merci les 32 plantes pour nettoyer le corps) et tout arrive à nouveau en même temps.

Je termine l’un des coachings individuels, en cours depuis 3 mois, et de nouvelles opportunités s’ouvrent pour l’association Ozen ! C’est même incroyable que tout arrive le même jour ! Je suis toujours soufflée par les clins d’oeil de la vie !

Nouveaux projets et, sans doute, retour au café poussette « le monde de Camilou » pour reprendre les ateliers lectures. Et puis une autre aventure locale voit le jour en dehors du coaching et cela aussi c’est épatant. L’objectif est d’améliorer l’entraide entre voisins localement : prêts, entraide, conseils, associations autant rémunérés que gratuits.. Un partenariat avec une start-up bretonne… bref, l’été va être chaud !

 

Nous l’attendons

CapturePrincesse, chatonne européenne a 3 ans aujourd’hui. Je l’ai oublié au vu des événements qui se sont précipités depuis vendredi. Je l’ai amené ce mercredi auprès de SA véto (et non sa remplaçante), elle a tout de suite vu. Et a décider de l’opérer. Feu vert …

 

 

Ce jeudi, férié, sa véto m’a proposé de venir à la clinique même si elle est fermée. Elle sera là et me laissera voir princesse. 1h entre nous, elle dans sa boite métallique, moins fondante, émue.

Elle a un peu peur de moi, mais me laisse approcher ma main, elle se trouve dans un coin de ce cube métallique. Finalement elle accepte quelques caresses. J’échange les dernières nouvelles. L’opération a réussi. Mais tout reste à jouer. Il peut tout arriver si l’infection s’est ou se généralise. Je réponds que je prends chaque jour comme il vient que je me suis préparée à tout. Et en même temps dans ma tête je refuse d’envisager cela.

Au bout de quelques minutes seulement je sors mon portable, j’ai enregistré un message de 5 min cette nuit pour Princesse avec tout son vocabulaire, toutes ses habitudes, le nom de ses copines… Et là c’est incroyable : elle se détend totalement, va sur le plaid se coucher et son regard change, s’illumine, ses grands yeux s’ouvrent, je vois ma princesse revivre. Elle reconnait ma voix.

La véto souris elle est contente de ce qui se passe sous nos yeux. Princesse se réveille, revit devant nos yeux en quelques secondes.. je laisse le message toute l’heure et laisse le téléphone à coté d’elle. La véto lui mettre régulièrement, elle doit repasser 3 fois même dans la soirée….

Elle souhaite que je la récupère vendredi même si elle ne s’alimente pas encore. Elle me prévient que les 3 prochaines semaines vont être dures. Qu’il va falloir être patiente et que je vais devoir être calme face à princesse. Il y a des jours où elle sera bien et des jours où ce sera plus sombres. Elle va m’apprendre à lui donner à manger avec une seringue, elle va m’expliquer le nombre de repas, la quantité….

Je finis cette heure en parlant à princesse, en lui disant à demain… j’entends les mots réconfortants, cette heure je ne l’oublierai jamais…. ce ne sont pas mes enfants, mais elles font partie de ma famille, et à vrai dire, elles me sont plus proches que tous les autres. Et Princesse est spéciale…. mon ange.

Je vais momentanément cesser mes coaching sur deux semaines et m’occuper de princesse et des deux puces. C’est comme une nouvelle chance… J’ai déjà ressenti la perte de mon enfant, il y a des années… je ne pensais pas ressentir cela a nouveau. Et pourtant le même déchirement avec cependant mon expérience la remontée s’est fait plus vite. Je suis prête. J’ai tout nettoyé, lavé, brossé, le linge est propre, les serviettes et lingettes sont prêtes pour les traitements, les vomis et le reste…

Les deux chatonnes à la maison sont perdues sans Teness surtout celle qu’elle considère comme sa maman, sa copine, sa soeur. J’essaye de jouer plus, j’ai changé leur manière de s’alimenter (en plus petite quantité mais plus souvent), nous avons profité de la nature, des jouets et ce soir j’ai parlé de princesse…. les petites oreilles étaient levées, en écoute, quelques miaous et des calins qui sont venus terminer cette conversation peu ordinaire.

Nous l’attendons…

Princesse, mon ange

15003200_1814582492091507_3976333162264458036_o

Il est 20h, ce soir je craque.

Princesse est souffrante depuis vendredi dernier soit 5 jours et 4 sans manger ni aller à la selle. Elle ne se nourrit plus depuis samedi dans la journée.

Interrogative, la véto a pensé à une cistite, non d’après l’échographie réalisée. Elle me donne de quoi la soigner pour une gastrite (samedi). Mais voilà depuis j’y suis retournée lundi et même « si ça pourrait ressembler à une, merdouille je n’ai même plus le mot, … et bien ce n’est pas ça… elle pourrait continuer par cela sur sa lancée… pancréatite.

 

 

 

Avec la gelée blanche, princesse ne vomit plus, point positif mais tout le reste… ça empire. Elle ne mange plus et c’est un cercle vicieux, les médicaments qui sont sensés la soigner en fait elle finit, avec ses dernières forces, et son foutu caractère à les recracher… La dernière tournée ce soir, elle a gagné j’ai fini par capituler. car elle penchait sa tête épuisée comme si elle allait partir….. Je me suis même trompée de dose à midi et mis en poudre deux médicaments. Elle a souffert et a tout vomi… Il faut que je dorme.

Elle finit par grogner quand je veux la prendre. J’essaye de la rassurer et de lui demander d’être forte…. mêmes les deux autres chattes l’accompagnent et se mettent à côté… c’est même touchant de les voir ainsi… Elle marche/se traine encore un peu mais si je ne lui donne pas à boire elle n’y va plus comme les autres jours…

D’une simple gastrite je ne sais plus à quoi m’attendre…. et puis il y a ce rêve que j’ai fais il y a plusieurs jours (elle allait bien). J’ai rêvé qu’elle partait soudain, malade et quelqu’une me disait qu’elle avait fait ce qu’elle avait à faire et qu’elle avait laissé un message que seule je comprendrais.. Je n’en ai parlé à personne autour de moi.

J’essaye même de ne pas y penser, seul ce soir j’écris ses mots. Je m’y refuse. Elle ne peut pas partir ainsi, elle va devoir utiliser ses dernières forces…. Demain la véto, absolument.

Donc je respire un grand coup. Je vais profiter du silence de l’appartement pour fermer les yeux et laisser le cours des pensées se faire, rester près d’elles et surtout près de princesse. Son petit poids parfois dans mon cou comme un pantin…. Il va falloir prendre les choses en mains et si ce ne peut pas être moi ça sera la véto… Mais elle va reprendre du poil de la bête … Pour ce soir je la laisse se reposer….

J’avais juste besoin de poser ses mots. deux boules de poils à gauche qui jouent et mon ange à droite qui reste éveillée mais calme.

Toutes les ondes positives seront les bienvenues 🙂

 

 

Shopping !

bon-cafe-500x334Ce mot ne fait pas partie de mon vocabulaire, ou si peu… j’ai eu comme un besoin d’air après ses semaines et ses mois alitée. Je devais aller juste à côté de chez mois mais 3 actes manqués m’ont finalement fait prendre le bus pour le centre ville.

 

 

J’ai commencé par mes courses bio en oubliant l’essentiel (les graines germées !!!) avec des papotages de personnes que je côtoie uniquement dans ce magasin… livraison demain ! Passer chez The traiteur pour le plat de demain midi, une tarte chèvre épinard tomates « maison ». J’ai ensuite dévalisé la librairie en livre vegan et saga historique. Mon sac à dos à commencer à se faire sentir.

Entre chaque magasin je respirais humais les parfums alentour ! Bon le jour est plutôt mal choisi puisque nous sommes lundi et que le lundi tout est fermé mais j’ai pu retrouvé le parfum du pain frais et bio et quelques autres bien apprécié.

Je me suis saoulée, enivrée de ce soleil… A oui grande nouvelle, en ce moment le soleil fait des apparition plus que remarquées, ils annoncent même au delà de 25° pour la semaine !!! Peu de monde dans la ville mais c’est aussi bien !

Puis je me suis installée au restaurant choisissant une salade avec saumon, crevettes, et autres délices frais, deux boules de glace en dessert… la fatigue est revenue mais je suis si contente de trouver la force physique de pouvoir sortir dans ses moments compliqués côté santé.

J’ai prévu une sortie à la plage, une balade un matin très tôt et y prendre peut être mon petit déjeuner en terrasse… téméraire je suis 🙂 et également de ressortir chaise pour le jardin même pour quelques jours… une courbette de printemps qui se mérite, ses rayons de soleil. Je suis assoiffée.

Ses heures de répit qui comptent …. pas à pas, souffle après souffle.

 

Mercredi…

Mercredi c’est le terme que j’emploie lorsque je suis en colère et que je veux dire merde à quelque chose ou quelqu’un. Les enfants ne relèvent généralement pas ni le ton, ni le terme.
Donc mercredi, c’est ce que j’ai dis en raccrochant suite à une communication téléphonique que j’ai eu avec une membre de l’association de ma ville.

Je lui ai tout simplement demandé pourquoi mes photos et interview n’étaient pas publiées (3 jours de retard) alors que tout avait été validé…. « Finalement ça n’est pas vraiment nécessaire ses interviews, il faut juste mettre les photos on a pas besoin de blabla inutile. »

Je tente de ne pas m’emporter et puis elle me dit que je suis toujours membre mais que je n’ai pas besoin de tant en faire (elle pourrait presque dire que tout le monde s’en fout). Je garde à nouveau mon calme.

Je lui demande de publier ne serait ce que les photos et que nous parlerons du reste ensemble, je m’aperçois que je ne suis pas notée dans la liste des membres… qu’elle a envoyée avec le mail du mois…

Et puis soudain je réalise qu’une seule personne ici connait mon état… son mari… il a du lui en parler, du stade 1 et du reste… elle essaye de me larguer gentiment pour ne pas se sentir coupable, pour ne pas que je me sente mal et qu’il y ai une responsabilité quelconque au niveau de l’association…. voilà c’est ça…

J’avoue que je suis en colère mais je vais me calmer d’ici demain et aller la voir. Je souhaite continuer ses interviews, même si tout le monde s’en fout, comme elle le dit si bien, parce que c’est important de partager de se connaitre les uns des autres.

Je ne pensais pas subir cela de ce groupe, même pour m’épargner de la fatigue « inutile ». Je vais devoir remettre les pendules à l’heure. Et je souhaite continuer pour ne pas m’occuper l’esprit que par mon problème de santé principal. Si cela elle n’arrive pas à le comprendre….

En revanche si la pitié s’en mêle là je pense que je serai vraiment en colère. Donc mercredi mais demain sera un autre jour…. 🙂

Prendre du recul

En ce moment je prends du recul sur tout et tous : les diagnostics médicaux sont tombés : ostéoporose, arthrose, une maladie génétique de plus au niveau du dos et la maladie de naissance. Mon corps n’est que douleur.

A un tel point que j’ai ENFIN réagit à ne plus subir mais agir en conséquence pour limiter cet incendie dans mon dos, mes membres. J’ai pris contact avec une prof de Qi Gong, il est question d’équilibre, d’énergies, du corps, de la terre (ancrage), bref, tout ce dont j’ai besoin pour retrouver un corps moins chargé négativement.

Les cours seront en octobre, d’ici là je vais m’instruire sur le sujet. Le point positif est que je peux réaliser les mouvements assise ou (plus rarement) debout. Je vais m’initier en douceur.

Mon alimentation est aussi à surveiller, pas la quantité, je mange 4 à 5 fois moins qu’avant (surtout en période de stress) mais en qualité. Il faut que je sois attentive à la diététique TAO et surtout au QI des reins qui agit sur l’ostéoporose.

C’est étrange comme tout se développe soudain, je suis toujours surprise agréablement par ses synchronicités qui se développent plus intensément par période. Ma famille ne s’inquiète pas et ne demande aucune nouvelle, mes amis proches sont là.

Toutefois c’est surtout une nouvelle étape que je dois commencer seule puis accompagnée par la suite une fois que tout cela sera bien en route.

Cancer, ostéoporose, génétique, douleurs, j’espère non je souhaite que ses mots ne fassent plus partie de ma vie dans quelques mois, quelques années.

Les médicaments en cours me calment une partie du corps pour me détruire une autre. J’espère pouvoir éviter la chimiothérapie et ne combattre qu’en apaisant mon corps de manière naturel.

Côté association Ozen, j’ai mis en suspens les ateliers enfants pour le moment, quelques semaines. En revanche les accompagnements individuels se font en modelant le planning selon la santé du jour.

Si je n’étais pas si sereine et si je n’étais pas ici je ne sais pas comment je réagirais face à tout cela. Mais ici, maintenant, aujourd’hui, je suis bien. Je fais confiance en cette vie pour m’apporter, chaque jour, ce bien-être et ses rencontres bien souvent chaleureuses.

En cet instant, les 3 cats dorment paisiblement, l’une sur le fauteuil, l’autre sur le canapé et l’une sur l’arbre à chat… c’est aussi cela l’important.

 

Source : http://www.ladietetiquedutao.com/osteoporose.html