Boomerang

Une amie m’a dit que mon travail de coaching prenait le pas sur ma vie « tout court ». Que j’aidais toujours autant mais qu’à la différence d’avant j’avais une envie encore plus importante de « sauver le monde » d’une manière positive.

« Cela fait partie de ta personnalité et nous t’aimons ainsi. »

J’ai pu me rendre compte, tout récemment, qu’à vouloir bien faire, il est possible de mal s’y prendre et de faire encore plus mal.

J’ai blessé une amie au plus profond sans m’en rendre compte, je souhaitais aider cette personne. Elle, en particulier, parce que j’ai un attachement  pour sa personnalité forte, pleine d’humour et d’humeur !

Je n’ai pas vu arrivé sa violence, sa colère, sa blessure. Elle a raison j’ai sans doute été aussi violente dans mon optimisme à son encontre, je l’ai « bousculé ».

La violence de cette personne m’a fait réfléchir sur mon parcours d’accompagnatrice. Et sur le fait que la douceur peut parfois être plus porteuse que l’optimisme.

 

 

10 commentaires sur « Boomerang »

  1. L’enfer est pavé de bonnes intentions …Tu es un être humain, tu apprends ♥
    J’espère qu’avec ton Amie vous avez pu reprendre le dialogue et que tout va bien entre vous désormais.
    Plein de bisous doux et de câlins à partager ♥

    J'aime

  2. Oui, j’ai appris. Son message a été d’une extrême violence autant que mon optimisme pour elle je pense.
    Je laisse le temps faire les choses. Je resterai ou partirai je ne sais pas, je ferai le choix le moment venu. Merci Cenwen

    J'aime

  3. comme toi je suis souvent très empathique et à vouloir aider les autres, On dirait parfois que je ne me sens bien que si tout mon monde autour de moi va bien mais parfois je prends trop les choses à cœur à m’en rendre malade (çà c’est fait !) et aussi comme toi à trop vouloir aider on n’a pas toujours les bons mots, j’ai d’ailleurs écrit un article à ce sujet dans mon blog récemment car à vouloir toujours essayer de trouver quelque chose de positif dans des situations difficiles çà peut être agaçant pour la personne, trop s’impliquer aussi, je crois que la meilleure des réactions c’est l »écoute !
    et aussi j’ai appris qu’il est difficile de soutenir une personne quand nous mêmes sommes trop mal

    Aimé par 1 personne

      1. Je viens de le faire, voici le message inscrit : unitinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com is no longer available.
        The authors have deleted this site.

        J'aime

  4. Le coaching m’a permis de mettre des limites à l’empathie, d’être à l’écoute mais effectivement trop d »optimisme n’est pas bon quand nous ne sommes pas prêt(e) à recevoir. Il faut de la patience et de la douceur…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s